Comment mieux respirer

Voilà un titre qui me satisfait à moitié. J’aurais pu aussi appeler mon article Comment respirer librement, car c’est bien de cela qu’il s’agit ! Admettons. Comment mieux respirer est une question que je me suis posée moi même et que l’on me pose beaucoup aussi. J’ai trouvé une montagne de réponses, celle la mieux adaptée à moi-même n’y était pas forcément… Je précise que cet article parle de la respiration naturelle et sans acte (phonatoire ou physique). Le sujet étant assez vaste, j’ai construit mon article en quatre points:

 

Rappel général de notre système respiratoire

 

C’est une fonction vitale et automatique du corps humain, régie par notre système neuro-végétatif, ou système nerveux autonome. Notre respiration s’adapte donc automatiquement à ce que nous sommes en train de faire : courir, dormir, chanter… Rappel important car cela signifie que nous ne sommes pas sensés exercer une action quelconque sur lui, pourtant pour beaucoup d’entre nous c’est loin d’être le cas !

 

  • Une bonne respiration assure un bon équilibre des échanges gazeux entre l’oxygène et le gaz carbonique. L’air que nous inhalons contient un mélange d’oxygène, d’azote, de gaz carbonique, de vapeur d’eau et autres éléments chimiques en fonction du lieu où nous sommes. Comme chacun le sait, l’oxygène nourrit les globules rouges du sang, qui le distribue à son tour dans notre organisme. Ainsi, plus cette respiration libre est respectée, mieux nous le nourrissons.
  • À l’inspiration, la contraction du diaphragme et des muscles intercostaux externes crée un appel d’air, pour le faire entrer dans les poumons qui sont des réceptacles de l’air (ils ne peuvent rien faire tout seuls). Pendant cette contraction, le diaphragme s’abaisse légèrement et ouvre la partie latérale de la cage thoracique. Ce mouvement agit sur les viscères qui se retrouvent comprimés et repoussent les muscles abdominaux, gonflant ainsi le ventre.
  • À l’expiration, les fibres élastiques de ces muscles, agissant justement comme un élastique, reprennent leur position de départ une fois la tension terminée. Du fait, le diaphragme remonte alors et l’air est expulsé.

 

Bien respirer, pourquoi faire ?

 

  • Améliorer la circulation sanguine.
  • Se débarrasser des toxines et faciliter le rééquilibrage de l’acidité du sang (le cancer adore le terrain acide…).
  • Réguler le système cardio-vasculaire et abaisser la tension artérielle.
  • Renforcer les défenses immunitaires.
  • Savoir mieux gérer son stress (voir mon article sur le trac)
  • Faciliter la digestion. Le mouvement de va et vient du diaphragme masse les viscères et régule l’activité intestinale.

 

Faire de l’auto-observation

 

Comment mieux respirer Bien souvent, il est plus simple de s’allonger pour observer ce qui se passe en vous. Votre corps étant en quelque sorte au repos, vous n’avez pas à gérer, en plus, votre posture, votre équilibre… Le but ici n’est pas de vous dire ce qui est bien ou pas, mais plutôt de vous faire prendre conscience de ce que vous faites. Vous avez mis en place des habitudes respiratoires sans vous en rendre compte et la correction éventuelle à apporter passe d’abord par cette phase d’observation. Donc, je vous propose de vous allonger pour les deux « exercices » suivants :

 

  • Respirez, simplement, sans chercher à modifier quoi que ce soit dans votre habitude respiratoire. Quand l’air rentre dans votre corps, quelque chose forcément bouge 🙂 Chez vous, c’est votre ventre ? Votre poitrine ou encore plus haut, au niveau des clavicules (comme dans le petit dessin ci-dessus !) ?
  • Ensuite, demandez-vous quel est le schéma de votre respiration : inspir/expir/pause / ou bien inspir/expir/inspir/expir sans pause, ou encore inspir /pause /expir, ou enfin inspir/pause/expir/pause ?

 

Afin de retrouver une respiration libre, vous devez aussi débarrasser  votre corps de ses tensions éventuelles. Je parle ici des muscles que nous contractons sans nous en rendre compte. Le plus souvent ce sera le ventre, par soucis d’esthétisme, ou encore les sphincters, la mâchoire ..

 

  •  Cette fois, observez-vous à tout moment, dès que vous y pensez et n’importe où et remarquez si vous serrez « quelque chose ». Si c’est le cas, voyez si vous le faites souvent, si c’est toujours les mêmes muscles. Pour les femmes, c’est très souvent le ventre. Dommage ! Il vaut mieux porter des vêtements adaptés ou faire du sport, ou un régime pour gommer les rondeurs du ventre. À part des sportifs hypers entrainés, peut de gens ont le ventre plat 🙂

 

Quelques exercices et méthodes efficaces

 

  • Comment mieux respirer La respiration ventrale ou abdominale est la plus naturelle, par conséquent pour la plupart d’entre nous c’est elle qu’il faut retrouver.  Ainsi, dès que vous avez un moment de calme, le soir ou le matin allongé dans votre lit, ou encore assis sur votre chaise pendant une pause, laissez aller vos pensées sans les retenir et concentrez-vous sur le mouvement naturel de votre respiration. Le but étant bien sûr de retrouver le calme intérieur et le mouvement naturel de la respiration. En même temps, cette pratique simple vous permet de mieux ressentir votre corps dans l’instant présent.
  • Faîtes de la relaxation, de la méditation ou du yoga. Ces trois pratiques permettent de réguler la respiration et agissent sur le cerveau comme un anti-stress.
  • Vous pouvez aussi pratiquer la cohérence cardiaque. J’ai trouvé cette méthode facile à appliquer dans le livre Guérir de David Servan-Schreiber et je m’en sers très régulièrement. Elle se déroule en trois étapes: 1 Pendant 5 à 10 minutes respirer en marquant un temps à la fin de l’expiration2 Imaginer une respiration souple, à travers le cœur. L’inspiration lui apporte tout l’oxygène dont il a besoin et l’expiration le purifie et l’apaise. 3 Se connecter à la sensation de chaleur, de douceur qui se développe dans la poitrine.

 

En conclusion de cet article au titre ambitieux, j’espère vous avoir fait comprendre à quel point comment mieux respirer est important ! Et vous, comment respirez-vous ? Ressentez-vous ce mouvement naturel de votre diaphragme, ou au contraire, vous sentez que votre respiration vous gène, un peu, beaucoup ? Pour aller plus loin, n’hésitez pas à me faire part de vos impressions dans les commentaires ci-dessous, je vous répondrai avec joie 🙂

 

1 commentaire pour “Comment mieux respirer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *