Pourquoi chanter ?

Pourquoi chanter

Quand j’ai débuté dans ce métier de chanteuse, j’ai compris, j’ai su que chanter ne serait pas un but en soi. Monter sur scène, prendre le micro dans la main devant un public et chanter des chansons, c’est agréable. Ça flatte l’égo, mais sinon ? Pourquoi chanter ? Qu’y a t-il derrière cela ? Ce que j’ai envie d’aborder dans cet article est très personnel. Il y sera question de l’intermittence du spectacle,  Graal (empoisonné ?) de beaucoup de mes collègues. Je parlerai aussi et surtout,de mes aspirations, des raisons profondes qui me poussent à chanter.

Être intermittent

Quand j’ai débuté sur scène dans les années 90, je voulais en faire mon métier pour « gagner ma vie ». En France, être chanteur professionnel passe dans la très grande majorité des cas par la fameuse intermittence du spectacle. Elle permet de percevoir des allocations chômage les jours où l’on n’est pas en spectacle pour, justement, préparer nos divers prestations, développer nos compétences. Il faut réunir un certain nombre d’heures de travail dans un laps de temps donné (507 heures exactement en 11 mois environ, divisées en cachet de 12 heures pour un artiste et de 8 heures pour un technicien). J’ai passé une audition au printemps, dans un orchestre de variété, Columbia. Quelques mois plus tard, après avoir chanté tout l’été comme une cigale, mon dossier était complet pour rentrer dans la grande famille des intermittents.

Avec le recul, je comprend qu’il vaut mieux savoir tôt quelle direction artistique faire prendre à sa carrière, avoir un projet, pour y travailler rapidement. Sinon, et cela a été mon cas, l’artiste sera vite happé par le besoin de réunir les heures nécessaires à sa survie. Au début cela permet de faire ses humanités, d’acquérir de l’expérience, de connaitre le métier. Pour un chanteur, il est fréquent de chanter dans la même prestation des chansons françaises, de la variété internationale et pourquoi pas un peu de jazz en début de soirée ! Enfin, si vous avez le sens du swing. Me concernant, c’était parfait, ma nature curieuse était comblée. Oui, je me sentais bien sur scène, c’était comme ma deuxième maison et ma nature extravertie y trouvait son compte 🙂 J’ai compris un peu plus tard que cela comblait aussi un besoin d’être aimée et reconnue.

Une bonne blague ?

Pourquoi chanterEn parallèle à l’orchestre, j’étais choriste dans un groupe amateur et un jour, je reçu un coup de téléphone. « Bonjour, je suis producteur, j’ai entendu parler de vous. Je recherche une chanteuse dans votre profil pour un projet d’album, j’ai des chansons à vous proposer, blablabla… » Derrière le combiné se cachait le chanteur du groupe qui  me faisait une blague, de plus ou moins bon goût. J’étais flattée certes que l’on pense à moi, mais ma réponse ne fut sûrement pas celle qu’il attendait. « Merci c’est gentil, mais quelle genre de chansons ? Je  voudrais qu’elles me correspondent, qu’elles aient du sens…. » Quel sens ? je n’en n’avais pas la moindre idée ! Mais une petite voix intérieure me disait que j’étais plus qu’une chanteuse au physique de jeune première. Je voulais certes faire une carrière de chanteuse, gagner ma vie en chantant, mais pas n’importe quoi. Tant que j’interprétais des reprises dans mon coin, cela n’avait pas une grande importance, même si j’ai toujours préféré les choisir autant que possible. Mais pour une éventuelle médiatisation avec des compositions originales, c’était différent ! Briller sur de grandes scènes, susciter l’admiration comme certaines « star » était loin d’être suffisant. Avoir un micro dans la main et des gens qui vous écoutent, c’est une chance, mais pour dire quoi ? Pour faire passer quel genre de message ? La forme, j’avais une vague idée, mais le fond ?!

Pourquoi chanter ?

Pourquoi chanterJ’admirais les auteurs, capables de laisser aller leur créativité, de coucher sur le papier des mots qui expriment ce qu’il ressentent. Mais moi, je ressentais quoi ?! Je n’en savais rien. Pendant longtemps j’ai été coupée de moi-même, de mes émotions, de mon ressenti. Plutôt paradoxal pour une chanteuse, n’est-ce pas ? 🙂 Un chanteur a besoin de toucher son public avec ses valeurs, avec ses propres textes ou ceux écrits pour lui. Il voudra peut-être divertir, faire rire, réfléchir, rêver… N’étant pas fixée sur mes envies et bien incapable d’écrire mon bouillonnement intérieur, j’ai continué de chanter, je suis devenue un juke-box vivant. J’ai appris des centaines de chansons dans des styles variés, au gré des rencontres, des envies, des contrats que l’on me proposait. En prenant mon bâton de pèlerin de chanteuse, je suis partie à la recherche, à la rencontre de moi-même. Sans en avoir totalement conscience, j’avais besoin que mon désir soit d’être, pas de faire. Je voulais me rapprocher de ma véritable nature.

Un nouveau projet

cat emotions cartoon illustration setCette véritable nature me pousse, aujourd’hui, à écrire des chansons pour les enfants entre 3 et 6 ans. Pour les aider à reconnaitre, à comprendre et à gérer leurs émotions. N’est-ce pas ce qui m’a fait le plus défaut dans ma propre enfance ? Cette aventure a commencé il y a tout juste quelques mois, elle suscite déjà l’intérêt des professionnels de la petite enfance. Je serai très heureuse de partager sur ce blog l’avancée du projet. J’intègre à cet article un questionnaire que je vous encourage à remplir et/ou à transmettre à vos proches, qu’ils soient parents, grands parents d’enfants de moins de 6 ans, ou acteurs dans la petite enfance. Vos réponses me seront précieuses, je vous en remercie d’avance :-).

Et vous, mes amis ? Pourquoi chantez-vous ?! Je suis très curieuse de lire vos commentaires ci-dessous ! Comme d’habitude, je me ferai un plaisir d’y répondre 🙂

6 commentaires sur “Pourquoi chanter ?”

  1. Très beau cet article !
    En ce qui me concerne, je ne chante pas très souvent mais quand cela se produit c’est parce que je me sens vraiment bien. En général, je me mets à siffloter ou à chanter quand je suis contente de moi ;))

    C’est grave Docteur ?!

  2. Moi j’ai commencé à chanter suite à une maladie assez grave….c’est comme ci la chanson m’a aidé à re-vivre. C’était une révélation pour moi d’entendre venir du fond de mon ventre et de ma gorge ces sons mélodieux.
    Rapidement j’ai eu besoin de partager avec les autres ces moments ou je vibre quand je chante…
    Alors pour répondre à ta question, pourquoi je chante ?: Je crois que j’existe quand je chante, je vibre, je donne, je prends aussi…

  3. Je ne sais pas exactement pourquoi je chante, pourquoi tu chantes ou pourquoi on chante. Mais si ça fait plaisir aux gens qui t’écoutent et que ça te fait plaisir à toi aussi, ya pas 36 questions à se poser 😉

  4. Hello,
    jolie histoire, j’aime ta façon de nous raconter ton plaisir de pratiquer ton art.
    Perso je ne chante pas, je chante trop mal, je n’aime pas mon timbre de voix…
    Mais je chantonne ou fredonne des airs pour me libérer et me sentir léger!!! Surtout sous la douche…
    Et le fait de sentir l’air passer dans mes poumons me donne la sensation de vie…
    Bises

  5. Quel merveilleux article, Anita!
    Il m’a donné les larmes aux yeux tant je me suis reconnue dans ce que tu dis.
    Chanter absolument, oui, mais pas à n’importe quel prix.
    Combien de fois m’a-t-on proposé d’interpréter des chansons qui étaient si éloignées de moi que je n’aurais pu les assumer.
    Car pour moi chanter fait tellement partie de moi, de mon corps et de mon âme que je dois adhérer à ce que j’interprète.
    Pourquoi je chante? Peut-être parce que je suis timide et qu’avec le chant je peux m’exprimer plus librement.
    Peut-être aussi parce que ça me procure une joie immense.
    Chanter me libère, chanter m’apaise, chanter me ramène à la vie lorsque je perds foi en elle et chanter m’apprend aussi à mieux me connaître, à continuer de faire connaissance avec moi.

    Je trouve merveilleux ton projet d’écrire des chansons pour les enfants et le thème des émotions me touche particulièrement.
    Je t’encourage vivement et je me réjouis de suivre l’évolution de ce beau projet.

    Merci encore pour cet article 🙂

    1. Merci Rachel pour ce commentaire, merci aussi aux autres qui ont aussi réagit à cet article. Ce que tu dis est très juste sur la joie, la connaissance de soir, la foi en la vie que le chant apporte. Bien sûr le chant procure bien être et autres bonnes sensations physiques et spirituelles ! Au delà, pour les chanteurs professionnels, il me semble qu’en effet, une réflexion plus large sur le pourquoi de ce choix et le comment vivre au mieux cette passion est importante.

Répondre à Klein Michèle Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.