Anita Covelli Quartet est né !

anita covelli quartet Dans mon à propos, j’évoque mon envie, mon besoin d’avoir « mes chansons à moi », eh bien voici un pas décisif dans cette direction ! J’ai passé 3 coups de fils au début de l’été à des amis musiciens, lesquels ont tous répondu présent 🙂 Une première rencontre plus tard, je suis fière de vous annoncer la naissance du Anita Covelli Quartet. Vous allez découvrir dans cet article les artistes qui m’accompagnent dans cette belle aventure.

 

 Renaud Palisseaux

 

anita covelli quartetDepuis l’an 2000 nous jouons ensemble, principalement du jazz et de la chanson française. Complices dans la vie comme sur scène, j’apprécie particulièrement son jeu pianistique, son dynamisme et sa créativité. Et, fait non négligeable, il danse admirablement la salsa :-). Voici ci-dessous sa biographie.

 

A travers une solide formation musicale en jazz à l’American School of Paris, Manhattan School of New York, Bill Evans Academy Paris et en musique afro cubaine à l’Ecole Nationale Des Arts de La Havane, Renaud Palisseaux se consacre également à la composition et à l’orchestration.

 

Rapidement, il gravit la scène européenne et internationale aux côtés de Orlando Poleo, Georges Paczynski, Felipe Cabrera, Chico et les Gipsy. En même temps, il sculpte son expérience pédagogique avec divers formations et master class.

 

Dans l’alcôve d’une discographie de grande qualité, on peut apprécier tant ses talents d’interprète que de compositeur, où sont exploités tout son dynamisme, son énergie et son inventivité.

 

Ici avec Orlando Poléo, dans une de ses compositions.

 

 

 

 Pascal Prautois

 

anita covelli quartet

Ce métier présente plusieurs avantages, les rencontres musicales en sont un, indéniablement. Quand cela se passe sur scène, « sans filet », c’est encore mieux ! Seul un répertoire de standards de jazz le permet, chacun connait la grille d’accords et avec une écoute attentive de l’autre, les thèmes et les improvisations s’enchainent, dans la magie de l’instant.

 

C’est exactement comme cela que ça s’est passé avec Pascal il y a quelques années, lors d’un concert privé à Paris. J’ai apprécié l’homme et le musicien, voici sa biographie que j’ai découverte récemment.

 

Après un apprentissage sans faille, médaille d’or de conservatoire et premiers prix de la ville de Paris en contrebasse et formation musicale, Pascal acquiert une première expérience dans le milieu classique (Concerts Lamoureux, Opéra Bastille). La rencontre avec Roger Guérin et Riccardo Del Fra l’a orienté vers le Jazz, le gout de l’improvisation et du jeu collectif.

 

Professeur de contrebasse et de MAO et musicien accompli, il est principalement demandé en tant que sideman dans de nombreuses formations de la sphère du jazz français. La plupart du temps, il se consacre à des petites formations qu’il affectionne particulièrement.

 

Alain Richard

 

anita covelli quartetLa rencontre d’Alain, musicien et homme doté d’une grande sensibilité, est une belle surprise pour moi. Avec lui, le proverbe « les amis de mes amis sont mes amis » prend tout son sens.

 

Pour bien jouer de la musique ensemble, la complicité musicale est indispensable, elle s’est installée entre nous dès cette première rencontre. Comme Renaud et Pascal, son parcours musical est à la fois solide et très ouvert.

 

Après avoir étudié la batterie jazz (médaille d’or au conservatoire de Cergy Pontoise), Alain Richard enseigne la pratique de son instrument tout en menant une carrière de batteur aux côtés de nombreux musiciens de la scène Parisienne tels que Francis Lockwood, Emmanuel Bex, Daniel Mille ou encore le contrebassiste Renaud Garcia Fons…

 

Il ouvre ensuite ses horizons sur la musique antillaise (par la pratique du steel-drum avec le steelband Pan à Paname), africaine, brésilienne, reggae et  salsa. Il participe ces dernières années aux spectacles de Florence et Laurent Pelly, « Souingue Souingue » et « J’en ai Marre de l’Amour », à l’enregistrement de musiques de films et à divers projets musicaux.

 

Ici dans un arrangement de la chanson de Jean Ferrat Ma Môme, avec l’accordéoniste Toucas.

 

 

 

Nous allons donc jouer « notre jazz à nous », inscrire notre sensibilité, nos influences dans un style musical qui me va bien, sans cesse en mouvement et en évolution. La prochaine étape pour notre quartet est prévue fin octobre /mi novembre, avec des enregistrements de nos toutes premières compositions. J’ai hâte !

 

Comme d’habitude, si vous voulez échanger avec moi je vous invite à laisser vos commentaires sur cet article dans la zone prévue à cet effet, ci-dessous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *