Ma botte secrète pour tenir mes résolutions de début d’année

CIMG2514

 

Bonne année ! Joie, Santé, Amour, Prospérité ! Mais au fait, pourquoi se souhaite t-on la bonne année ? Pourquoi décider de faire de bonnes résolutions à ce moment là ? Après tout rien ne change dans notre vie, nous continuons notre travail, nous vivons au même endroit avec les mêmes personnes. Si nous sommes criblés de dettes ou en mauvaise santé, ce n’est pas le premier de l’an qui va tout arranger…Peut-être pas, mais un cycle vient de s’achever et un autre commence, nous pouvons alors nous sentir “tout neuf” et profiter de l’énergie de ce renouveau où tous les espoirs sont permis. Oui, le début d’année est un excellent moment pour prendre de bonnes résolutions, en tout cas et si le mot rebute, pour vouloir changer des choses dans notre vie. Le vouloir c’est bien, s’y tenir, c’est mieux ! Mais comment ?

 

 Premier temps JE SAIS – Règles de base

Soyons clairs, si je prends des résolutions sans avoir une véritable réflexion, si elles restent dans un coin de ma tête ou tout au plus si j’en parle à quelques amis proches, c’est fichu d’avance. Surtout si ces amis pensent, comme la plupart des gens, que cela ne sert à rien. Ou pire encore, s’ils me découragent, peut-être pour se sentir confortés dans leur choix de ne pas passer à l’action… Bref, pour l’avoir expérimenté je sais qu’il ne faudra pas un mois avant que le quotidien, déjà bien chargé, balaye mes décisions au premier coup de vent. Je vais donc prendre une feuille de papier, un stylo et écrire ce que je veux, pourquoi je souhaite que ça se réalise et comment. C’est le minimum mais c’est déjà beaucoup ! Ma botte secrète intervient ensuite sur deux terrains, le ressenti que j’ai face à ces résolutions puis comment je vais rester focalisée dessus.

Ibn_Arabi“Il est indispensable que tu saches ce que la vérité attend de toi dans chaque Royaume afin que t’y rendes sans hésitation ni résistance.”  

Ibn’ Arabi

 

 Le ressenti

Mes résolutions doivent faire écho en moi, me toucher vraiment. En me rapprochant de ma “vérité”, j’ai déjà plus de chance de les voir se concrétiser. Afin de clarifier mes idées, je vais compléter ma feuille et faire deux colonnes. Je vais noter dans la première le POSITIF, tous les bienfaits que je vais obtenir en appliquant mes résolutions. Dans l’autre colonne ce sera le NÉGATIF, tout ce que je pourrais perdre si je ne les applique pas. Ainsi, je comprendrai rapidement où j’en suis et si ma motivation pour passer à l’action est suffisamment forte.

 

Admettons que je veuille apprendre la guitare pour m’accompagner au chant (waouh, ce n’est pas rien comme résolution!), dans la colonne du positif je vais inscrire des choses comme “Avoir une plus grande autonomie pour chanter mes chansons préférées, pouvoir écrire les miennes,  transporter facilement mon instrument, me faire de nouveaux amis, me sentir plus épanouie…” Dans la colonne du négatif, si j’abandonne, que je ne passe pas à l’action, je vais peut-être noter “Je vais continuer de regretter de ne pas apprendre cet instrument que j’aime, je vais continuer d’être frustrée de n’être pas en mesure de partager mon amour de la musique avec d’autres musiciens, je vais encore passer une année sans réaliser mon rêve, mon conjoint, mes enfants vont regretter de ne pas me voir faire ce que j’aimerais tant, ils vont peut-être me juger…” La liste est loin d’être exhaustive. Moi aussi d’ailleurs, je vais certainement me juger car je continuerai de ne pas faire ce qui contribuerait à mon plaisir, à mon bien être.

 

 Deuxième temps JE FAIS – La focalisation

Une fois les deux colonnes remplies pour chaque résolution, telles une armée Romaine en formation, je vais soit passer à l’action, soit en laisser une ou deux de côté car elles sembleront, au final, peu importantes ou totalement farfelues, telles une armée Gauloise, toujours en formation. Blague à part, quelle énergie vais-je mobiliser dans mon passage à l’action ? Où vais-je la puiser ? Certains diront “Au plus profond de moi, dans mes souffrances, mes frustrations, mais aussi dans toute la beauté et la grandeur qui anime mon être, tout ce qui fait que je veux me sentir pleinement en vie.” Oui, merci de me l’avoir soufflé, c’est bien, c’est beau, mais ce n’est pas suffisant. Il va falloir être et rester focalisé ! Ça tombe bien, il y a pleins d’outils efficaces pour cela.

 

– 1 Remettre l’ouvrage sur la table chaque jour. Écrire ces résolutions sous forme d’affirmations positives, coller le papier sur le miroir de la salle de bain ou le frigidaire de la cuisine me les rappellera au quotidien. Par exemple, “Je travaille mon instrument un peu chaque jour et j’y prends de plus en plus de plaisir.” Ou bien “L’envie de fumer me quitte chaque jour un peu plus.” Ou encore “Je reste calme dans chaque circonstance, la colère des autres leur appartient.” Il va sans dire que plus la liste sera longue, plus ce sera compliqué. Malgré tout, on peut changer un certain nombre de choses sans pour autant que cela soit pénible ou insurmontable.

 

– 2 Penser Positif. Einstein dit “Tout attire tout”. Si je décide de chanter, de prendre des cours et qu’en même temps je n’aime pas ma voix, que l’échéance pour la maîtriser semble trop lointaine et le travail trop important, tout comme le temps et l’argent dépensé, je vais vite abandonner. Si en revanche je prends du plaisir à chaque séance, si je garde en tête qu’après quelques mois de pratique je me sentirai plus à l’aise avec ma voix, c’est beaucoup plus encourageant ! Mes résolutions seront attirées par toutes mes pensées négatives, par les blocages trop présents en moi et se retrouveront, au final, englouties dans les méandres de mon mal être. En bref, si je me pense heureuse et épanouie, si je trouve le plaisir dans mes résolutions et dans chaque instant, ma vie devient bien plus facile et agréable.

 

– 3 M’engager, envers des gens dont l’influence est bonne sur moi et qui, eux aussi, ont envie de tenir leurs résolutions. Mes efforts seront encore plus récompensés quand j’annoncerai dans quelques mois et à qui j’aurai envie, que j’ai effectivement arrêter de fumer, travaillé mon instrument, abandonné telle ou telle mauvaise habitude… Encore une fois, si certains de vos amis ou parents ne croient pas en vous ou passent leur temps à critiquer et se plaindre, autant ne rien leur dire car ils vous feront perdre votre temps et votre motivation.

 

– 4 Passer à l’action. Passer à l’action. Passer à l’action, un peu chaque jour et sans forcément attendre les résultats. Si je considère ce passage à l’action comme un amusement et pas une contrainte, ce sera encore plus agréable et au final plus efficace. L’inconfort du début laissera progressivement la place à la confiance, aux nouvelles et bonnes habitudes qui me conviendront mieux. L’envie, le plaisir de réaliser les choses deviendront plus forts que la peur initiale. Bien entendu, si je me donne des échéances à respecter, ce sera un moteur supplémentaire.

 

Enfin, même si ma résolution est modifiée par le temps ou les circonstances, le plus important aura été le chemin parcouru pour élever mes standards, trouver un meilleur épanouissement et sentir un plus grand bonheur dans ma vie.

 

Cet article participe à l’évènement interblogueurs “Votre meilleure astuce pour vous appliquer vos bonnes résolutions” sur le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Je lis ce blog régulièrement, d’ailleurs un de mes articles préférée est dix choses à appliquer tous les jours pour vivre en bonne santé.

Cliquez ici pour voter pour mon article si vous l’avez apprécié.

Merci Olivier pour cette belle initiative, j’espère que cet article aidera ceux qui le liront ! Il fait partie des tout premiers que j’écris sur mon nouveau blog.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous. Bonne route à tous et bonne année 2014 !

3 commentaires sur “Ma botte secrète pour tenir mes résolutions de début d’année”

  1. Je suis d’accord à 100%, j’applique moi-même ces règles depuis quelques mois pour matérialiser mes rêves. Le changement commence vraiment par l’intérieur et déjà je vois de belles manifestations dans mon monde bien réel.
    Merci pour cette article.

    1. Mais oui Rachel tu as parfaitement raison ! Le passage à l’action implique obligatoirement le changement. Bon courage et merci pour tes encouragements !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *